Secolo XVII riassunto: le Grand Siècle

Secolo XVII riassunto: le Grand Siècle

SECOLO XVII RIASSUNTO
Le Grand Siècle (XVII siècle). Cette appellation désigne

Le Grand Siècle (XVII siècle). Cette appellation désigne une époque marquée par le prestige des auteurs classiques.

La période est marquée par le triomphe de la monarchie absolue qui se base sur la peur, Louis XIV a tout le pouvoir concentré dans ses mains, la cour s'installe à VERSAILLES en 1682.

Le classicisme repose sur le principe qu'il existe un modèle de beauté universelle, constitué par le monde grec et latin. L'art classique s'éloigne de l'art Baroque pour se baser sur l'équilibre et l'harmonie.

Jansénistes et Jésuites

Dans la deuxième moitié du siècle, deux parties religieuses s'affrontent : Jansénistes et Jésuites.

-Les jésuites sont très souvent à coté des puissantes et deviennent puissantes avec l'aides des grandes familles aristocratiques. (Ils incarnent les idees de la monarchie absolue)

Pour les jésuites Dieu accorde la grace à tous les hommes, qui peuvent se gagner le Paradis, leur vision et est fondamentalement optimiste.

-Les Jansénisme sont plus encore rigides des jésuites, le mouvement nait dans l'abbaye des CYRAN.

L'Abbaye des Port-Royal devient très vite un centre de culture (on écrive la première grammaire Francaise)

Les Jansénistes ont profondément marqué la culture de l'époque. Leur vision tragique du destin humain et la condamnation des passions ont beaucoup influencé Racine , Pascal et aussi Madame de Lafayette.

Selon les Jansénistes le salut de l'Homme ne peut résulter que de la volonté de Dieu, il est fruit de la prédestination et non de l'effort humain. Leur vision pessimiste de l'homme port le mouvement à etre condamné par le pape.

Académies et Règles

A l'initiative du Cardinal Richelieu, Louis XIII crée l'Académie Francaise, chargée de surveiller et de régenter la langue et la littérature. Les motivations de sa institution sont des motivations politiques. Avec les Règles imposées par l'Académie les auteurs n'ont plus la liberté de rédiger une Pièce sans limitations. Les Règles concernent la grammaire et aussi la création artistique.

Les auteurs classiques s'imposent le respect de la règle des trois unités qu'Aristote avait formulé pour la tragédie. Les trois règles sont : unité de lieu (lieu unique) ; unité de temps (l'histoire doit se dérouler en 24 heures) ; unité d'action (les spectateurs ne doivent pas etre distraites par des intrigues secondaires). En plus l'Académie impose la Règle de Bienséance (les faites sanglants et les scènes de guerre ne doivent pas etre représentés). Au nom de l'unité de ton, le théatre « régulier » rejette la tragi-comédie.

Les auteurs devront en plus puiser leurs sujets dans la mythologie ancienne ou dans la religion (saints et martyrs) et se limiter à des histoires vraisemblables.

Les Salons et les Précieuses

Au milieu de ce siècle se forme une élite des amants du raffinement et du gout va se former. On appelle Précieux et Précieuses les représentants de cette élite. Les précieuses cultivent l'art de la conversation, de l'élégance et des belles manières.

La préciosité a aussi un role fondamental quant à la défense de la dignité et des droits de la femme. (Elles peuvent choisir leur mari et peuvent divorcier).

Les précieuses vont se réunir dans les Salons, salons privés, placés sous l'influence d'une dame («Chambre bleu »)