La pension Vauquer

La pension Vauquer

Cultura. Venerdi, 14 Ottobre 2016. visite: giorni 208 Classifica 46.0 %

Le Père Goriot, fait partie de La Comédie Humaine qui a le but de décrire tous les aspects de la société contemporaine, avec plus de 4000 personnages (scènes de la vie privée, scène de la vie de province, scène de la vie parisienne, scène de la vie politique, scène de la vie de campagne, scène de la vie politique)

Le Père Goriot fait parti des Scènes de la vie privée
Balzac est considéré le père du réalisme et comme l’écrivain qui a ouvert la voie au roman di XXe siècle. La Comédie Humaine est une histoire de la société française de 1816 à 1848 qui voit la bourgeoisie jouer un rôle de plus en plus important par rapport à la classe aristocratique.
Le réalisme de Balzac. Balzac accorde beaucoup d’importance à la description détaillée des lieux et des aspects physiques des personnages. En effet, il est convaincu qu’il y a une secrète correspondance entre les lieux et les personnes et que le lieu est révélateur du caractère du personnage. C’est ainsi qu’il décrit d’abord le quartier, ensuite l’extérieur de la pension Vauquer, après l’intérieur, pièce par pièce, et enfin la propriétaire de cette sordide pension parisienne, Madame Vauquer. C’est pour cela que le réalisme de Balzac est appelé réalisme atmosphérique, car l’auteur ne se limite pas à décrire les différents personnage et leurs histoires  mais le milieu où ils évoluent. Cependant, Balzac ne se limite pas à décrire la réalité d’une façon objective : dans ses romans il est toujours présent quand il exprime un jugement ou quand  il utilise un registre ironique.
Analyse. 
A)     L'odeur du salon
1)     Une évocation réaliste
Le début du texte est une tentative d'objectivité.
Le choix du conditionnel « Il faudrait »  au lieu d'un indicatif, reflète l'absence de parti pris. Les expressions de présentation adoptent également la rigueur scientifique : elles sont neutres, à la forme passive ou impersonnelle : «  Cette salle...fut jadis », « Elle est plaquée de buffets », « dans un angle est placée... », « Il s'y rencontre des meubles…… ».
Une écriture anti-idéaliste et donc réaliste. Cette description est réaliste  parce que  Balzac se refuse à idéaliser et transformer  la réalité à la manière des romantiques.
Il cherche à reproduire les objets tels qu'ils sont, y compris  leurs aspects les plus sordides.
Pour nous faire découvrir ces lieux pouilleux et misérables, il adopte la position d'un visiteur qui les découvrirait pour la première fois. Cet aspect se révèle dans la tonalité péjorative des caractérisations juxtaposées (souvent on utilise trois termes, qui se suivent) : « elle sent le renfermé, le moisi, le rance ».
Balzac  donne une description réaliste presque clinique, en soulignant volontairement les aspects les plus médicaux, les humeurs et les sécrétions.

 

Adesso mi sento...